La fièvre du biopic : The Kinks, par Julien Temple

03-12-2009 - 09:32 - Par

KinksBandeau

Les biopics musicaux sont plus que jamais en vogue. Le cinéaste Julien Temple va ainsi s’atteler à porter à l’écran la vie du groupe anglais The Kinks, dans YOU’VE REALLY GOT ME.

Julien Temple

Julien Temple

Groupe majeur des années 60 et 70, The Kinks, nés à Londres en 1964, sont moins connus du grand public que les Beatles ou les Rolling Stones, mais leur côte d’amour auprès des amateurs de bon rock n’en est pas moins forte. Le réalisateur Julien Temple, que l’on connaît pour ses nombreux clips, son documentaire sur les Sex Pistols LA GRANDE ESCROQUERIE DU ROCK’N ROLL ou sur Joe Strummer THE FUTURE IS UNWRITTEN, a décidé d’écrire et mettre en scène un biopic qui se concentrera sur la «relation amour-haine unissant les deux frères» Ray et Dave Davies, piliers rivaux du groupe. «Leur histoire est représentative de toutes les histoires méconnues des autres grands groupes des années 60» a ainsi confié Temple à Screen Daily. Une rivalité pouvant en effet rappeler celle unissant Lennon et McCartney, Jagger et Richards ou encore Mike Love et Brian Wilson (The Beach Boys). Pour ce biopic en cours d’écriture, Temple envisage d’engager des acteurs capables de jouer de la musique et chanter eux-mêmes les morceaux des Kinks, à la manière de ce qui a été fait dans CONTROL ou WALK THE LINE. Voilà deux ans, interrogé par le site MonsieurCinema.com à propos de son docu sur Joe Strummer, Julien Temple révélait qu’il avait en tête un projet sur les Kinks, mais sous forme de documentaire : «C’est un groupe très important à mes yeux. Je les ai vus sur scène quand j’étais gamin et ils ont été primordiaux à mon éducation musicale. (…) Ce sont les premiers punks pour moi. Je pense que le titre du film sera KINKDOM COME» (jeu de mots entre Kinks et Kingdom Come, expression signifiant «que le règne vienne» NDLR). The Kinks, dont la musique voit ses sources dans le rythm and blues, le music hall, le folk et la country, ont composé nombre de tubes internationaux, dont «You’ve Really Got Me», «All Day and all of the night», ou encore «Sunny Afternoon» et «Waterloo Sunset». Officiellement séparés en 1996, The Kinks pourraient bientôt se reformer si la santé de Dave Davies, victime d’une attaque en 2004 le permet… A l’occasion de la sortie du film, que l’on peut estimer à 2011 ?

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.