L’homme qui filme plus vite que son ombre

06-01-2010 - 00:24 - Par

SoderberghBandeau

Alors qu’il dirigeait une pièce à Sydney pour le compte de la compagnie de Cate Blanchett, Steven Soderbergh aurait réalisé un film en secret. Honnêtement, à quoi il carbure ?

Il y a quelques mois, il confiait à The Guardian qu’il « voyait la fin de sa carrière », lessivé par son travail sur CHE. Steven Soderbergh a dû retrouver la motivation. Jugez plutôt : il présentera à Sundance un documentaire sur l’auteur Spalding Gray suicidé en 2004 intitulé AND EVERYTHING IS GOING FINE. Il devrait débuter en février le tournage de KNOCKOUT, un drame d’action/espionnage avec une star des arts martiaux, Gina Carano, dans lequel elle campera une « jeune femme à qui l’on offre la chance d’utiliser ses talents pour faire le bien ». Puis, il pourrait tourner son biopic sur le pianiste et excentrique LIBERACE cet été avec Michael Douglas et Matt Damon. Entre-temps, Steven Soderbergh a trouvé le temps de mettre en scène à Sydney la pièce TOT MOM pour la compagnie de Cate Blanchett. Pas mal. Sauf que le cinéaste américain semble loin d’être vidé puisqu’il aurait, durant les semaines passées à Sydney, réalisé un petit film en grande partie improvisé, et dont on ne sait ni le titre, ni le sujet. Juste le casting : la troupe ayant joué TOT MOM, dont Rhys Muldoon, qui a révélé l’histoire au Sydney Morning Herald. Un opus qui devrait donc se rapprocher de ses « expérimentaux » BUBBLE et GIRLFRIEND EXPERIENCE, et dont on ne sait pas encore quand il atteindra les écrans. Quoi qu’il en soit, on ne peut qu’être admiratif devant la passion de Soderbergh. Certains pourront arguer qu’il tourne trop, au détriment de la qualité parfois, mais impossible de ne pas reconnaître l’envie qui anime le bonhomme. Et franchement, quoi de plus rafraîchissant qu’un cinéaste tournant selon ses désirs, sans calcul ?

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.