Sam Mendes pour Bond 23 ?

06-01-2010 - 01:18 - Par

SamMendesBandeau

A peine entend-on que BOND 23 est au placard en raison des problèmes financiers de la MGM, que la rumeur annonce Sam Mendes à sa réalisation. Oui, Sam Mendes.

007CraigOn le connaît pour AMERICAN BEAUTY, LES SENTIERS DE LA PERDITION, LES NOCES REBELLES, JARHEAD ou AWAY WE GO. Soit un ensemble assez cohérent bien qu’hétéroclite de films d’auteurs aux sensibilités commerciales, mais bien loin de l’univers des blockbusters. Eh bien pourtant, selon le Hollywood Reporter, le cinéaste Sam Mendes serait en négociations pour diriger BOND 23. Un opus dont on apprenait aujourd’hui qu’il était en liste d’attente, MGM devant être racheté dans les semaines qui viennent pour cause de banqueroute. Le Reporter va même plus loin, assurant que la production pourrait débuter dès le mois de juin. On a honnêtement du mal à y croire, surtout que l’on ne sait toujours pas le ou les repreneurs de MGM et de son catalogue. Quoi qu’il en soit, le scénario est toujours entre les mains de Neal Purvis et Robert Wade, (déjà auteurs de LE MONDE NE SUFFIT PAS, DEMAIN NE MEURT JAMAIS, CASINO ROYALE et QUANTUM OF SOLACE), mais aussi de Peter Morgan. Ce dernier, scénariste de films favoris des critiques (THE QUEEN et FROST/NIXON notamment), s’accorderait assez bien avec les sensibilités de Mendes. D’autant que Morgan a promis un scénario « choquant ». Mais la question doit être posée : les producteurs ont-ils bien regardé QUANTUM OF SOLACE ? Pour cette suite très attendue de l’imparable CASINO ROYALE, ils avaient préféré engager Marc Forster, connu pour ses « petits films d’auteurs » (comme NEVERLAND ou A L’OMBRE DE LA HAINE), plutôt qu’un actioner. Résultat ? Une énorme déception, paresseuse et franchement mal mise en images, Forster semblant être dépassé par le gigantisme de la franchise et la surenchère du scénario, et ce, même avec Dan Bradley (assistant de Greengrass sur les deux derniers Bourne) en réal de seconde équipe. Aussi haute puisse être notre opinion de Mendes, aussi pratique puisse être le fait que Mendes et Craig aient collaboré sur LES SENTIERS DE PERDITION et aussi cruelle puisse être cette constatation : ne devrait-on pas embaucher un pro de l’action pour réaliser Bond ? Non ?

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.