Ghost Rider : la revanche ?

08-01-2010 - 09:56 - Par

GhostRiderBandeau

Pour les fans, une bonne nouvelle : GHOST RIDER 2, c’est une affaire qui roule. Pour les autres…

NicCageCollider a des nouvelles de GHOST RIDER 2. Car oui, même si on pensait la suite du blockbuster un peu foireux enterrée, les 230 millions de dollars engrangés en 2007 auront suffi à Columbia et à Marvel pour en remettre une couche sur Johnny Blaze, le motard de l’enfer… Surtout que Nicolas Cage ne cache pas son enthousiasme à l’idée d’y retourner : il y a plus d’un an, il déclarait avoir eu «un rendez-vous prometteur avec Columbia. J’aimerais emmener le personnage en Europe, pour le rendre un peu plus international. Je crois que le studio voudrait lui donner une nouvelle direction. Je serai assez heureux d’en faire moins un western, plus un actioner à échelle mondiale. Un truc comme le DA VINCI CODE…» Confirmation en ce vendredi 8 janvier alors que Mike De Luca explique  au site Collider que le tournage de GHOST RIDER 2 aura lieu en Europe. Et que ce deuxième opus a des aspirations «à être le bouton reset» de la franchise. Un reboot comme un aveu d’échec ? Certainement, d’autant plus que Mark Steven Johnson, réalisateur du premier film, est viré de la réalisation. S’attendre aussi à ce que GHOST RIDER : SPIRIT OF VENGEANCE (puisque tel est son nom) soit bien ancré dans la théologie. De Luca : «Je crois que nous devons impérativement créer une histoire en Europe, car ce continent a l’avantage d’être chargé d’Histoire et de problèmes religieux et théologiques.» David Goyer est donc cordialement invité à revoir un vieux scénario de 2001 et à y incorporer les meilleures idées de l’acteur, fan de comic-books comme chacun sait. David Goyer est malheureusement show-runner de la série FLASHFORWARD, ce qui freinerait Columbia à l’attendre pour prendre la réalisation de GHOST RIDER 2, mais il semblerait que De Luca ne veuille que lui – il attendrait de lui de réaliser le film en 3D (comme c’est original). En revanche, quid d’Eva Mendes, seul véritable atout du premier volet ? «Son personnage, Roxane, n’est pas dans le film», explique le producteur. Ça tombe bien, car il n’y a pas si longtemps, l’actrice confiait à MTV que «GHOST RIDER a fait son temps. Je ne crois pas qu’il ait besoin d’une suite. Enfin, si on me demande et que Nicolas Cage accepte, j’accepterai aussi». Si Eva se demande pourquoi elle n’a pas été appelée au sujet de GHOST RIDER 2, prévu pour tourner cette année, elle a sa réponse.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.