Pirates des Caraïbes 4 : sans Orlando Bloom

27-01-2010 - 09:22 - Par

BloomBandeau

Orlando Bloom rejoint Keira Knightley et Gore Verbinsky dans le rang des déserteurs. À contrecoeur ?

DeppBloomC’est pendant le festival de Sundance et au site internet de MTV qu’Orlando Bloom a annoncé qu’il ne reviendrait pas dans ce quatrième opus de PIRATES DES CARAÏBES, la franchise Disney qui rapporta 2,7 milliards de dollars. «Will Turner (son personnage, ndlr) doit nager avec les poissons au fond de l’océan, j’imagine», a-t-il déclaré. Alors ? Viré ou pas ? Il semblerait que l’acteur, qui peut se targuer d’être des deux franchises les plus populaires et lucratives du 21e siècle avec la trilogie de l’ANNEAU et la trilogie des CARAÏBES, mais qui n’a jamais vraiment percé ailleurs, voudrait voguer vers de nouveaux rôles et aurait pris lui-même la décision de quitter le navire : «Je me suis beaucoup amusé avec PIRATES DES CARAÏBES. Mais j’ai simplement envie d’essayer de nouvelles choses. Mais j’ai foi en ce quatrième opus, peu importe ce que fait Johnny Depp, c’est assez génial de toute façon». Soyons honnêtes, on se doutait bien, vu le silence radio autour de son apparition dans PIRATES DES CARAÏBES 4, qu’Orlando Bloom n’y avait pas sa place, la

Rob Marshall

Rob Marshall

franchise étant sujette à de multiples bouleversements. Très tôt, Keira Knightley dont la carrière est florissante avait prévenu qu’elle ne reviendrait pas. Puis c’était au tour de Gore Verbinski, en avril 2009, de dire non au projet sous prétexte d’aller bûcher sur l’adaptation du jeu vidéo BIOSHOCK. Johnny Depp avait bien failli tourner la page à son tour, fidèle qu’il était de Verbinski et outré du licenciement de Dick Cook à la tête de Disney depuis 38 ans. Mais, avec un cachet qui selon les rumeurs pourrait atteindre la somme phénoménale de 56 millions de dollars, il a fini par signer son petit contrat. Et peu importe que ce 4e volet donne l’amère impression que la saga tire sur la corde d’une franchise vache-à-lait. Depuis, Rob Marshall, réalisateur des comédies musicales CHICAGO et NINE, est venu à la rescousse du producteur Jerry Bruckheimer pour endosser le film. «C’est un grand réalisateur», explique Orlando Bloom, «Il collera parfaitement à la franchise car Johnny est un acteur très musical. Leur collaboration va être étincelante.» Le tournage de PIRATES DES CARAÏBES 4 : ON STRANGER TIDES, bien parti pour être un show intégral d’un Johnny Depp en roue libre, devrait démarrer au printemps.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.