The Killer Inside Me : le film « shocking » de Jessica Alba

29-01-2010 - 00:07 - Par

KillerBandeau

Première projection mondiale de THE KILLER INSIDE ME : les strapontins claquent dans un grand fracas. Alors, que s’est-il passé ?

À Sundance, le nouveau film de Michael Winterbottom (9 SONGS, UN CŒUR INVAINCU) qui s’offre pour l’occasion la divine Jessica Alba et l’intello Casey Affleck, a fait grand bruit. À la première du film, qui comptait l’actrice parmi les spectateurs, les strapontins ont claqué sévère face à une violence gerbatoire. Contexte ? Dans cette adaptation d’un roman de Jim Thompson, Affleck incarne un notable d’une petite ville du Texas souffrant de gros problèmes psycho-sexuels et donc, porté sur le meurtre. Jessica Alba, elle, c’est une pute, particulièrement éprise du monstre. Une scène montre, sans fard et dans une ambiance sadomasochiste, Casey Affleck, toutes mains gantées de cuir, tabasser au visage sa victime très consentante et la regarder d’un œil lubrique cracher des vomissements de sang. Le reste ? Alba quitte la salle (elle n’avait apparemment pas vu le film avant cette projection) suivie d’un bon nombre de spectateurs nauséeux, selon le Toronto Sun. Quant à The Hollywood Reporter, il explique : «c’est ultra-réel, atroce à regarder, et dans la tête de certains, inexcusable». Rien que ça.

Michael Winterbottom, jouissant déjà d’une réputation d’agitateur, a joué le jeu du questions-réponses de fin de séance : «Quand vous lisez le livre, c’est incroyablement choquant. Mais la violence, c’est supposé être horrible». Merci. Jessica Alba n’a pas commenté pour le moment, quoiqu’il semblerait peu courtois de sa part de désavouer un réalisateur qui ne lui a vraisemblablement pas menti sur la scène à jouer au moment du tournage. Et surtout un cinéaste qui lui offre sur un plateau un visa pour le cinéma d’auteur borderline, domaine vierge dans sa filmographie (quoi que BLEU D’ENFER avait sans doute un je-ne-sais-quoi de subversif).

Chez nous, THE KILLER INSIDE ME (au casting duquel figure également Kate Hudson et Simon « Mentalist » Baker), devrait sortir sur les écrans le 3 mars. Et ce n’est pas tant pour le mini-scandale qu’on s’y précipitera que pour le talent de Winterbottom qui n’est plus à démontrer.

VOIR LE PROMO TRAILER DU FILM

Killer1

Killer2

Killer3

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.