«La réponse indienne à Brokeback Mountain»

29-01-2010 - 09:27 - Par

BollywoodBandeau

Alors que l’Inde est le pays le plus prolifique en matière de cinéma, un film se bat contre le conservatisme ambiant.

BollywoodGayOubliez deux secondes la naïveté des œuvres bollywoodiennes qu’on nous sert à longueur de festivals parisiens… Car les réalisateurs indiens tendent à bousculer le conservatisme culturel et artistique de leur pays, ne se privant plus de fougueux baisers ou de nudité dans leurs films. L’année dernière, la justice indienne légalisait enfin l’homosexualité, n’en déplaise aux partis conservateurs et aux grandes instances religieuses du pays. Le cinéma fait ainsi un pas de plus vers la liberté d’être : le long-métrage est titré DUNNO Y… NA JAANE KYUN, et il a été produit à l’aune de la nouvelle loi promettant le premier baiser gay de l’histoire du cinéma indien. L’affiche qui choque ? Deux hommes torses-nus qui s’enlacent. Son réalisateur, Anil Sharma, lui, pense le public indien «suffisamment mature» pour appréhender sur grand écran un film qui diffère radicalement des bluettes bollywoodiennes hétéro-chastes. Dans DUNNO Y… NA JAANE KYUN, il y a donc des scènes de sexe explicites entre deux hommes et aucun humour bouffon pour désamorcer ce qui reste encore un énorme tabou là-bas.

L’un des fers de lance des droits des gays en Inde prédit des «protestations hors-norme à la sortie du film. Mais tant qu’il n’y a pas de vulgarité dans ce qu’il montre, il pourrait réellement sensibiliser le public à la cause». Et bien qu’on le présente comme la «réponse indienne à BROKEBACK MOUNTAIN», son impact culturel pourrait être bien plus important que celui du chef-d’œuvre d’Ang Lee sur la société américaine puritaine.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.