Captain America : des détails en cascade

07-02-2010 - 12:22 - Par

CapBandeau

En pleine promo de WOLFMAN, Joe Johnston s’est lâché sur son prochain opus, le très attendu THE FIRST AVENGER : CAPTAIN AMERICA. Histoire, méchant, casting… tout y est !

RedSkullCommençons par ce qui pose problème : le méchant. Tous les sites américains rapportent que Johnston a assuré en conférence de presse qu’il s’agirait de Red Skull, sans qu’aucun ne semble capable de citer le cinéaste, alors que sur tous les autres sujets explorés ci-dessous, les propos de Johnston abondent. Cela étant dit, avoir Red Skull en ennemi du Cap’ dans le film serait d’une logique implacable : non seulement il est apparu dès le premier numéro du comic en 1941, mais il y était un industriel américain acquis à la cause nazie et sabotant les efforts de guerre. Or, THE FIST AVENGER « se déroulera en Europe », durant la Seconde Guerre Mondiale…

L’histoire

A ce titre, si l’on savait depuis longtemps que le front européen serait le décor du récit de CAPTAIN AMERICA afin de faire du film une genèse, Johnston s’est expliqué sur ce choix : « Toute l’histoire se déroule durant la Deuxième Guerre Mondiale, sauf la fin, car nous étions tous d’accord sur le fait qu’avoir la chance de raconter la naissance du Cap’ ne se présenterait qu’une fois. On ne pouvait faire un film contemporain, puis revenir en arrière pour raconter son origine. Un des scénarii était contemporain et cela ne fonctionnait pas ».

WW2Le costume du Cap’

L’un des points les plus délicats de cette adaptation est sans conteste de faire du Captain America un personnage crédible sur grand écran. Car après tout, avec son costume reproduisant le drapeau américain, il est un pur personnage de comic, dont le portage au cinéma peut poser problème, voire créer l’hilarité chez certains. « Nous allons faire de Steve Rogers un membre de l’USO ». USO ? United Services Organizations, dont le but était d’apporter aux soldats américains un peu de divertissement et leur remonter le moral, et qui, monta des spectacles pour les marines, avec des vedettes comme Sinatra, Bob Hope, Gary Cooper et bien d’autres. « Car après qu’elle a fait de Roger un super-soldat, l’Armée décide de ne pas l’envoyer sur le front, par peur qu’il ne soit tué. Il est le seul spécimen et ils ne savent comment en créer un autre. Alors ils l’engagent dans l’USO et lui confectionnent un costume-drapeau. Mais lui n’a qu’une hâte : s’en départir. Il est sur scène, chantant, dansant, mais ne rêve que de se battre. Lorsqu’il s’échappe, il dissimule son costume, avant de se rendre compte que cet uniforme lui permet d’être un leader naturel. C’est ainsi qu’il devient un symbole. » Une façon très maligne d’introduire ce costume légèrement too much. « Cela n’était pas dans les comics, car Marvel n’avait pas besoin de ça. Il mettait juste son costume et le lecteur y croyait de par la simple nature du medium comic ». Ce qui n’empêchera pas le Cap’ d’upgrader son uniforme au cours du film, « d’en faire une sorte d’armure plus proche du costume qu’il porte dans les comics récents ».

McPartlinLe casting

Une chose est sûre : l’acteur sera américain confirme Johnston. « Je cherche un complet inconnu. J’espère qu’il s’agira d’un acteur que l’on découvrira par ce film et qui n’a jamais été dans… Enfin, il aura probablement été dans d’autres films… mais il ne sera pas connu. En revanche, les seconds rôles seront sans doutes des acteurs plus célèbres ». Mais quand saura-t-on le nom de l’élu ? « Je dois avoir choisi avant le 1er mars, date à laquelle je pars pour Londres pour préparer le tournage, qui se déroulera en Angleterre. A l’heure actuelle, nous testons cinq ou six gars. Le plus jeune a 23 ans, le plus vieux 32 ». Est-ce à dire que Ryan McPartlin, 34 ans, vu dans la série CHUCK, qui a affirmé avoir passé des essais, est éjecté de la liste ?

"Captain Reborn" par Ed Brubaker

"Captain Reborn" par Ed Brubaker

L’ambiance visuelle

En ces temps où le moindre projet est en 3D, Joe Johnston a assuré que le tournage se ferait en 2D. Mais en HD. Ce qui n’empêchera pas la conversion au relief… « Cela sera mon premier tournage en HD. Je vais y gagner en flexibilité pour la post-production, comme me l’a confié Walter Murch (monteur de légende sur APOCALYPSE NOW, LE PARRAIN 2 et récemment sur WOLFMAN, ndlr) ». Quant au look du film, le cinéaste n’a pas peur de créer une forte attente, puisqu’il affirme avoir l’intention de « filmer très différemment de toutes les autres adaptations de comic. Je veux faire de CAPTAIN AMERICA une version cinéma de ce que Ed Brubaker a pu faire sur la série ces dernières années, mais d’une façon inédite, qui ne ressemblerait pas à un long-métrage adapté d’un comic. » Voilà un propos bien cryptique, mais qui attise forcément la curiosité…

Sources : Collider, Los Angeles Times, Ain’t It Cool

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.