Kevin Smith éjecté d’un vol Oakland-Burbank.

15-02-2010 - 09:22 - Par

BANDEAUKEVINSMITH

Le réalisateur de CLERKS et TOP COPS était « trop gros » pour prendre son vol. Aussi sec, c’était sur Twitter.

Après un petit séjour à San Francisco, Kevin Smith rentre à Los Angeles. Direction l’aéroport d’Oakland, où, arrivé en avance, il change son billet pour un vol partant plus tôt. Sauf que l’équipe de Southwest Airlines, la compagnie concernée, lui refuse de monter dans l’avion. Et Kevin Smith de donner la raison sur son Twitter, illico : « Avertissement les gars, si vous avez mon genre de physique, vous pourriez bien vous faire éjecter par Southwest Airlines ».

En effet, Kevin Smith, gabarit imposant, doit acheter deux places pour voyager en avion, et dans le vol qu’il tentait d’attraper au dernier moment, il ne restait plus qu’un siège disponible. Sachant que sur son vol initial, deux sièges avaient été réservés pour Smith. La technique visant à imposer l’achat de deux places pour les « gros » est courante aux USA, même si en France, elle est en train de s’imposer dans une protestation générale qui hurle à la ségrégation anti-obèses. Pour avoir croisé Kevin Smith, on aurait jamais cru qu’il aurait pu être considéré comme « obèse » à moins qu’il ait doublé de volume depuis CLERKS 2. Qui sait…

Le post Twitter de Kevin Smith était donc sûrement motivé par une colère rouge, une frustration justifiable, mais il a fait grand bruit et la compagnie Southwest Airlines s’est aussitôt fendue d’un communiqué. « Beaucoup d’entre vous nous ont contacté la nuit dernière pour avoir notre réaction concernant la déclaration de l’un de nos clients sur Twitter… Ce n’est pas dans notre politique de communiquer publiquement quand il en vient à nos relations clients, mais puisque beaucoup ont été avertis de la situation, vous devez être avertis de la solution. D’abord, à M. Smith : nous renouvelons nos excuses du fond du cœur. Et nous sommes sincèrement désolés de votre expérience sur Southwest Airlines. »

Et ça continue avec les circonstances du refus de la compagnie de faire voyager Kevin Smith sur son vol intérieur et le déballage de la politique pour les « gros »…

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.