Le « Frankenstein » de Dean Koontz adapté

16-02-2010 - 10:15 - Par

BANDEAU-DEAN-KOONTZ

L’écrivain Dean Koontz vient de vendre les droits de son œuvre « Frankenstein », modernisation de la légende de Mary Shelley.

De nos jours, à la Nouvelle-Orléans, Victor Frankenstein s’éclate à expérimenter de nouvelles formes de vie hautement technologiques. Ses agissements le placent au centre d’une enquête de la police mais aussi dans le collimateur de Deucalion, son monstre originel (le monstre de Frankenstein, en gros).
Fascinante réadaptation du mythe de Mary Shelley, la nouvelle franchise « Frankenstein » d’abord littéraire puis déclinée en bande-dessinnée, vient de voir ses drois acquis par Ralph Winter et Terry Botwick (tous les deux producteurs de la trilogie X-MEN), via leur boîte 1019 Entertainment : « Ces livres ont suffisammet de retournements de situation et de péripéties pour que le public s’y accroche au cinéma pour de nombreuses années », expliquent les deux producteurs. Comprendre que ce nouveau FRANKENSTEIN sera une franchise ou ne sera pas. Et, si elle ne rentre pas en concurrence directe avec le I, FRANKENSTEIN de Patrick Tatopoulos, elle risque tout de même de créer une certaine confusion pour le public. Retenir donc FRANKENSTEIN = thriller moderne fantastique; I, FRANKENSTEIN = film d’horreur.

Pour la petite histoire, « Frankenstein » était à la base un concept créé par Dean Koontz pour un téléfilm signé Marcus Nispel (PATHFINDER) avec Adam Goldberg, Parker Posey et Vincent Perez au casting. Or, lors du tournage, l’écrivain a cassé son contrat pour divergences créatives. Récupérant les droits du concept, il en a ainsi tiré la saga littéraire dont trois livres sont déjà sortis (« Prodigal Son », « City of Night » et « Dead and Alive »). D’autres tomes sont prévus pour sortir cette année, en 2011 et en 2012.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.