Minority Report : c’était pas de la blague

17-02-2010 - 18:11 - Par

MinorityReport

Lors d’une conférence, le scientifique John Underkoffler a présenté à la foule ébahie une interface informatique à commande gestuelle ressemblant en tout point à celle du film de Steven Spielberg.

Beaucoup ont ri devant la scène de MINORITY REPORT où Tom Cruise commande un ordinateur avec ses petites mimines gantées balayant l’air. Ben on va moins se marrer maintenant. En début de semaine, John Underkoffler, un ancien du MIT et désormais patron de la société Oblong Industries, a participé à une conférence TED. TED, kézako ? Une manifestation créée en 1984 et devenue annuelle en 1990 durant laquelle divers intervenants viennent « propager des idées ». Parmi les plus connus, Al Gore, Bill Clinton, Bono, ou J.J. Abrams (on vous conseille sa conférence, elle est disponible ici).

Dans ce cadre, Underkoffler est venu présenter le dernier prototype de son ordinateur révolutionnaire, le G-Speak Spatial Operating Environment, piloté par les gestes de l’utilisateur. Si les images de cet événement ne sont pas encore disponibles sur le net, nous avons tout de même trouvé une vidéo de démo d’un prototype datant de 2008 (voir en bas de page). Déjà impressionnant. Mais tout cela va bien plus loin qu’un simple cas de réalité rejoignant la fiction. Car lors de la pré-production de MINORITY REPORT, l’équipe était allée fureter au MIT, et avait engagé Underkoffler comme consultant scientifique sur le film, après avoir vu son travail sur le G-Speak…

copyright TED/James Duncan Davidson

copyright TED/James Duncan Davidson

Selon Underkoffler, il a licencié sa technologie à quelques universités, entreprises et agences gouvernementales, et assure qu’elle devrait débarquer dans tous les salons d’ici cinq ans. Si l’on connaissait déjà les efforts de Microsoft pour lancer le projet Natal, une console de jeu vidéo prenant en compte les mouvements du joueur, sans passer par le truchement d’une manette comme la Wii, le prototype d’Underkoffler apparaît encore plus incroyable. Maintenant, implorons tous Steve Jobs pour que les iMac de demain possèdent une interface G-Speak.

Source : New York Times

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.