Seann William Scott se lance dans le hockey

22-02-2010 - 11:05 - Par

ScottBandeau

Kevin Smith a révélé en exclu au site officiel de la ligue ricaine de hockey qu’il voulait engager l’acteur pour le projet HIT SOMEBODY.

Warren Zevon

Warren Zevon

C’est par une voie assez éloignée d’Hollywood et des média cinéma que Kevin Smith a parlé d’un projet qui lui tient à cœur et qu’il espère bien réaliser très prochainement : HIT SOMEBODY. Le cinéaste, dans le feu de l’actualité pour cause de conflit avec une compagnie aérienne en raison de son poids, et dont le nouvel opus, TOP COPS sort vendredi aux Etats-Unis, s’est ainsi entretenu avec nhl.com, le site officiel de la ligue américaine de hockey sur glace. Car en bon fan de ce sport bien violent, Kevin Smith souhaite adapter au cinéma la chanson HIT SOMEBODY du songwriter américain Warren Zevon, sorte de Randy Newman très réputé aux USA et décédé d’un cancer en 2003 à l’âge de 56 ans. Dans ce morceau aux accents comico-ironiques, Zevon (on ne saurait trop vous conseiller de vous acheter un best of du bonhomme) décrit la vie de Buddy, joueur de hockey raté depuis ses neuf ans, petite frappe violente dont le seul vrai talent « est de frapper les gens », mais dont le rêve est de marquer au moins un but dans sa carrière.

ScottPicPour le rôle de Buddy, Kevin Smith a déjà son acteur en tête : Seann William Scott, qu’il a dirigé dans TOP COPS. « Seann a été pour moi la clé me permettant de comprendre le personnage. J’avais tous les éléments en place dans mon esprit, et la seule chose qui me manquait était la personnalité » de Buddy, a-t-il ainsi expliqué à la NHL. « J’aime écrire pour une voix, mais je ne trouvais pas celle de Buddy. Après avoir passé du temps avec Seann, je l’ai trouvé parfait. Il était mon Buddy ». Le cinéaste, qui après des années de cinéma indépendant aux succès relatifs (ses films n’ont jamais rapporté plus de 40 millions de dollars au box office américain), se rêve en artiste adulte au succès confirmé, ce qui ne devrait sans doute pas arriver avec TOP COPS, dont les premières reviews sont catastrophiques, veut faire de HIT SOMEBODY un grand film. « Le récit débute dans les années 50 et va jusque dans les années 80 » a-t-il ensuite expliqué à Coming Soon « La télé ne sait pas capter le hockey comme le foot, donc l’idée est de faire quelque chose de très viscéral ».

SmithHIT SOMEBODY « sera ma chance de n’être plus seulement le mec qui a fait CLERKS. C’est ma chance de faire un film épique, car l’histoire de ce film couvrira 30 ans d’une vie » explique Smith, qu’on imagine la larme à l’œil. Mais s’il voit ce projet comme celui de toute une vie pour lui, il imagine aussi qu’il s’agira là de la rédemption artistique de Seann William Scott. « Ce mec a une blessure en lui, son cœur déborde d’amour. Seann est une personne heureuse, avec qui il est si agréable de travailler. Mais les gens ne le voient que comme le mec qui était Stifler (dans AMERICAN PIE, ndlr). HIT SOMEBODY sera sa chance de briller enfin ». Sympa. Sauf que ce que Smith ne sait pas, c’est que Scott a révélé à Coming Soon qu’il était en discussion pour jouer dans le reboot de la franchise AMERICAN PIE… « Je suis associé à ce personnage de toute façon, et même si j’aimerais un rôle à la Christoph Waltz dans INGLOURIOUS BASTERDS, j’ai fait trois AMERICAN PIE et dix autres versions de Stifler dans d’autres films ». Mais Smith va plus loin en confiant qu’il voit HIT SOMEBODY comme l’opportunité pour Scott de devenir… Tom Hanks. Carrément. « Hanks a accumulé les projets de peu d’envergure au début de sa carrière avant d’être cette star de blockbuster ». C’est Tom Hanks qui appréciera, lui qui a obtenu son premier grand rôle au cinéma dans SPLASH, un p’tit film sur une sirène aux 70 millions de dollars au box office ricain.

Quoi qu’il en soit, HIT SOMEBODY n’est pas encore prêt de voir le jour. Non seulement il n’a pour le moment aucun financement, et il n’est même pas en écriture. Mais comme l’explique Smith, « une fois que je m’y mettrai, cela pourrait ne me prendre qu’un mois, car j’ai tout au fond de ma gorge, prêt à sortir. » Attention à la régurgitation quand même.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.