Dennis Hopper est mort

30-05-2010 - 10:19 - Par

DennisHopperBandeau

L’un des plus grands acteurs américains s’est éteint à l’âge de 74 ans, des suites d’un cancer.


BlueVelvet« Quand j’ai rencontré Dennis pour la première fois sur le plateau de BLUE VELVET, il sortait tout juste d’une cure de désintoxication. J’étais effrayée, mais il s’est révélé si gentil et compréhensif. Il était allé en enfer et en était revenu avec une grande sagesse » a déclaré Isabella Rossellini après avoir appris la mort de Dennis Hopper, samedi. Une citation qui définit bien ce qu’était cet acteur né en 1936, ayant débuté à la télé dans les années 50 et dont la force de jeu quasi-diabolique foutant sacrément les jetons, a fait de lui un méchant idéal, de BLUE VELVET, à 24 HEURES CHRONO (saison 1) en passant par SPEED. Si sur Cinemateaser nous n’affectionnons pas les nécro et annonces de décès, nous ne pouvions passer outre celle d’Hopper, qui a bercé nos jeunes années de cinéphiles.


EasyRiderCar Hopper, qui a changé l’industrie avec son EASY RIDER, qu’il interprète, écrit et réalise, a servi tous les pans du cinéma américain : apparitions dans des séries populaires comme BONANZA, LA QUATRIÈME DIMENSION ou 24 HEURES CHRONO (entres autres), grands classiques comme REGLEMENTS DE COMPTES À OK CORRAL, 100 DOLLARS POUR UN SHERIF ou LA FUREUR DE VIVRE, monolithes du « nouvel Hollywood » tels qu’APOCALYPSE NOW et opus totalement barrés comme le BLUE VELVET de Lynch. Bien sûr, ses addictions à la drogue et  l’alcool ont entaché sa carrière en le forçant à cachetonner dans des productions indignes de son talent (SUPER MARIO BROS, WATERWORLD). Mais il aura marqué nos rétines depuis que nous sommes en âge d’aimer le cinoche. Depuis qu’on est gamins en somme. Et ce n’est pas encore fini, puisqu’on pourra entendre sa voix inimitable dans le film d’animation ALPHA ET OMEGA dont la sortie est prévue aux Etats-Unis à l’automne, et sera également à l’affiche de THE LAST FILM FESTIVAL, son dernier film au titre prémonitoire…


Ci-dessous, une vidéo issue de l’émission « Inside The Actors Studio » de James Lipton :





 
Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.