C’est parti pour d’éventuelles suites et préquelles à BLADE RUNNER

03-03-2011 - 08:31 - Par

Les fans du film de Ridley Scott, un des monolithes du cinéma de SF, risquent de se ronger les sangs. Une société affiliée à Warner a acheté le droit de faire des suites à BLADE RUNNER.


Ils s’appellent Andrew Kosove et Broderick Johnson, et risquent, dans les mois qui viennent, de devenir les cibles de millions de cinéphiles autour du monde. Leur société Alcon Entertainment, affiliée à Warner Bros. et déjà productrice de THE BLIND SIDE, est en effet en négociations finales pour acquérir les droits de BLADE RUNNER. Un classique de la SF signé Ridley Scott en 1982 et adapté d’un roman de Philip K. Dick. Le package acheté par Alcon comprendrait les droits télé, ciné et autres pour d’éventuelles suites et préquelles, mais ne contient en revanche pas les droits du roman, ni ceux d’un potentiel remake de l’original. Ce qui rassure déjà quelque peu…


Kosove et Johnson, qui achètent la chose au producteur de BLADE RUNNER, Bud Yorkin, ont déclaré : « C’est une acquisition majeure pour notre société, et le film fait partie de nos préférés. Nous sommes conscients de la responsabilité qui nous incombe de rendre justice à l’original via les suites ou les préquelles que nous produirons. Nous avons des plans à long terme pour cette franchise, et nous explorerons des concepts sur diverses plateformes, et ne nous limiterons pas à un seul medium. » Imaginons donc séries télé, films, jeux vidéo, BD etc.


Alcon a publié un communiqué pour annoncer la quasi signature du deal, faisant de la chose une information sérieuse et presque gravée dans le marbre. Elle fait suite à plusieurs tentatives passées de ressusciter l’univers créé par Scott dans BLADE RUNNER. En 2008, des informations circulaient sur la possibilité d’une suite, sur le scénario de laquelle travaillait Travis Wright (L’ŒIL DU MAL). En vain. Puis en 2009, on apprenait que Ridley Scott lui-même envisageait de mettre en branle PUREFOLD, une websérie constituée d’épisodes de 5 à 10 minutes faisant office de préquelle à son long-métrage. Là aussi en vain. Mais cette fois, Alcon a l’air bien plus sérieux. Croisons donc les doigts pour que massacre il n’y ait pas…


 
Pub

Cinemateaser sur iPad
 
 

Les commentaires sont fermés.