Première photo pour DE ROUILLE ET D’OS de Jacques Audiard avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts

01-04-2012 - 10:03 - Par

Trois ans après le choc UN PROPHÈTE, Audiard revient avec un drame qui atteindra les salles le 17 mai prochain. Sa présence à Cannes est donc assurée…

Il y a trois ans, Jacques Audiard était l’un des favoris de la presse à la Palme d’Or avec UN PROPHÈTE, véritable choc qui confirmait tout le bien que l’on pensait de lui. Malheureusement, il n’avait pas reçu la récompense cannoise suprême, échouant face au RUBAN BLANC de Michael Haneke, mais avait tout de même décroché le Grand Prix. Depuis, on ne doutait pas que le cinéaste devienne un habitué de Cannes. Et lorsque voilà deux semaines, UGC Distribution décidait d’avancer la sortie de son nouveau film, DE ROUILLE ET D’OS, d’octobre au jeudi 17 mai, nous savions avec certitude que la chose serait présentée sur la Croisette. Evidemment, il faudra attendre le 19 avril prochain, date de l’annonce de la sélection, pour que cela soit officiel, mais certains signes ne trompent pas.

Ce week-end, UGC en a enfin dévoilé un peu plus sur le film, envoyant la première image et le synopsis de DE ROUILLE ET D’OS. L’image en question n’en dit pas grand chose, et pourrait être tirée de n’importe quel film avec Marion Cotillard. Alors on va se concentrer davantage sur le pitch, que voici :

Ça commence dans le Nord. Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

Autant dire que Jacques Audiard devrait radicalement changer de style avec DE ROUILLE ET D’OS et ne creusera donc pas le sillon d’UN PROPHÈTE. On attend avec impatience de découvrir la chose, surtout qu’au casting, on retrouvera l’excellent Matthias Schoenaerts, découvert récemment dans le formidable BULLHEAD.

Cliquer pour agrandir




 
Pub

Cinemateaser sur iPad
 
 

Les commentaires sont fermés.