Paul Giamatti, Sarah Paulson et Garret Dillahunt rejoignent TWELVE YEARS A SLAVE

06-06-2012 - 10:14 - Par

Il n’y a que des bonnes nouvelles concernant le casting du nouveau Steve McQueen.


Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Paul Dano, Brad Pitt dans un petit rôle… La distribution de TWELVE YEARS A SLAVE, produit par la boîte de Brad Pitt Plan B, doit faire des envieux. Par son talent, Steve McQueen est en train de réunir pour son nouveau film une bande d’acteurs incroyables. On est loin de la discrétion de ses deux premiers films (aussi loués soient-ils), HUNGER et SHAME. Mais il ne faut pas se leurrer, la puissance de frappe de son producteur y est aussi pour beaucoup. C’est probablement Brad Pitt qui a racolé dans TWELVE YEARS A SLAVE Scoot McNairy, avec qui il vient de partager l’affiche de KILLING THEM SOFTLY. Et probablement est-ce lui aussi qui a glissé à McQueen le nom de Garret Dillahunt, ce dernier étant lui aussi au générique du dernier film d’Andrew Dominik, même s’il a été coupé au montage… C’est de Deadline qu’on a appris que Dillahunt venait de rejoindre le casting, dans le rôle d’un homme qui bosse dans les champs aux côtés de Solomon Northup, homme noir libre réduit en esclavage contre son gré, dont TWELVE YEARS raconte l’histoire.

De son côté, Variety rajoute deux noms à la distribution : d’une part, Sarah Paulson (vue récemment dans MARTHA MARCY MAY MARLENE et prochainement dans MUD de Jeff Nichols) campera la femme jalouse de Michael Fassbender qui, lui même, devrait incarner l’homme courageux dénonçant l’injustice dont Northup est victime. D’autre part, Paul Giamatti devrait lui jouer Freeman (ô ironie) qui s’occupe des esclaves lorsqu’ils débarquent à la Nouvelle-Orléans.

Pour rappel, si TWELVE YEARS A SLAVE est produit par Plan B, il est aussi financé par River Road Entertainment, la boîte qui se cache derrière TREE OF LIFE de Malick, et New Regency. Le tournage démarre bientôt en Louisiane. Pour le pitch, le voici : Tiré du roman autobiographique de Solomon Northup (Ejiofor à l’écran), TWELVE YEARS A SLAVE raconte comment ce citoyen noir et libre des États-Unis, un jour de 1841, se voit accosté par deux hommes lui proposant un travail de violoniste dans un cirque établi à Washington. Drogué puis kidnappé en chemin, il se retrouve réduit en esclavage dans une plantation de coton en Louisiane. Comme l’indique le titre, son périple va durer plus de dix ans, jusqu’à ce qu’un charpentier canadien à l’âme charitable ne lui vienne en aide en faisant parvenir la correspondance de Northup à sa femme, qui se chargera de le faire libérer devant les tribunaux.


 
Pub
Cinemateaser - All is Lost
 
 

Les commentaires sont fermés.