THE DARK KNIGHT RISES : Bane, l’avant/après sonore en vidéo

29-07-2012 - 10:58 - Par

Chris Nolan avait dit ne pas vouloir changer le mix de la voix de Bane, mais il a visiblement été obligé. La preuve en vidéo.

En décembre dernier, lors de la présentation du prologue de THE DARK KNIGHT RISES en avant-séance de MISSION : IMPOSSIBLE – PROTOCOLE FANTÔME, la polémique avait fait rage : « que dit Bane au juste ? ». On avoue que pour notre part, qui avions vu le dit prologue à Londres, nous n’avions pas trop compris le débat, dans la mesure où oui, Bane avait parfois du mal à se faire comprendre (et encore, pas autant que certains le prétendaient), mais que 1/le son était aussi en partie masqué pour les autres acteurs en raison des bruits de l’avion et 2/Bane porte un masque. Logique, donc, que sa voix ne soit pas totalement claire… Surtout, le mix donnait à la voix du méchant des atours ultra-menaçants en raison d’un souffle asthmatique des plus réalistes.

Mais dès la présentation du prologue, la rumeur courait que Nolan allait devoir changer le mix. Lui prétendait qu’il n’en ferait rien. Mais tout ceux ayant vu le film savent désormais que cela a été le cas, puisque Bane est au final 100% compréhensible… Il est toutefois intéressant de constater que le nouveau mix est radicalement différent de celui d’origine. Et ce, grâce à une vidéo montée par un petit malin sur DailyMotion, mrstevenrichter (via The Playlist), comparant le son du prologue tel que projeté en décembre, et celui du film final. Cela dit, le résultat final est loin d’être une compromission : la voix de Bane reste menaçante et inquiétante, notamment grâce au travail de Tom Hardy, qui a choisi un accent british très appuyé inspiré de Bartley Gorman, le roi des gitans, et rappelant aussi celui de Jared Harris (MAD MEN, SHERLOCK HOLMES 2) et des intonations allant vers des aigus assez dérangeants (dans le sens flippant du terme).

ATTENTION, LA VIDÉO CI-DESSOUS EST SPOILER POUR QUI N’A PAS VU THE DARK KNIGHT RISES





 
Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.