Nicolas Cage chez Richard Kelly dans AMICUS

27-09-2012 - 07:59 - Par

Un projet qui semble assez dingue sur le papier, et inspiré d’une histoire vraie, celle d’un auteur/avocat champion de la liberté d’expression.

Si vous lisez ce site régulièrement, vous savez deux choses : 1/ Nicolas Cage, c’est notre dada : on aime son outrance, son génie décalé, et l’on ne comprend pas forcément ses choix 2/ Richard Kelly devait diriger prochainement CORPUS CHRISTI avec Edgar Ramirez. On efface la deuxième phrase et on recommence. Car selon Variety, Richard Kelly, cinéaste doué auteur de DONNIE DARKO, SOUTHLAND TALES et THE BOX, a changé de programme. Si CORPUS CHRISTI reste en développement, son prochain film sera en fait AMICUS. Et pour y camper le rôle principal, il a choisi Nicolas Cage, donc. Une association de choix, que l’on a déjà hâte de voir à l’écran. D’autant que le sujet du film nous semble assez fou pour s’avérer aussi intrigant que passionnant.

R.Smolla

En effet, AMICUS, que Kelly a écrit et va réaliser et produire, contera l’histoire vraie de Rodney Smolla (photo ci-contre), auteur/avocat connu pour être un champion de la liberté d’expression. Au point qu’il fut engagé dans une sombre affaire de meurtre survenue dans les années 90. Explications : ancien exécutif chez Motown, Lawrence Horn décida en 1992 d’engager un tueur à gages pour assassiner sa femme, son fils handicapé et son infirmière, afin de toucher l’assurance vie. L’homme qu’il engagea pour cette sombre tache s’inspira du livre « Hit Man : A Technical Manual For Independent Contractors », sorte de « Le meurtre pour les nuls » sorti en 1983. Les familles des victimes de Horn décidèrent donc de poursuivre également l’éditeur du bouquin, Paladin Press. Et c’est là que Smolla fit irruption dans l’affaire, en tant que consultant et spécialiste de la liberté d’expression, protégée aux Etats-Unis par le Premier Amendement de la Constitution. Mais dans l’affaire, Smolla prit un risque énorme : il ne défendit pas l’éditeur, mais les familles des victimes, et alla donc contre ses croyances originelles concernant la liberté d’expression. Smolla écrivit même un livre sur l’affaire : « Deliberate Intent : A Lawyer Tells the True Story of Murder by the Book ».

Etrange, n’est-ce pas ? Ce sujet, aussi barré qu’il soit, est en tout cas 100% réel et l’on se demande bien comment Kelly va porter la chose à l’écran. AMICUS sera-t-il un procedural typique ? On a du mal à le croire. Surtout avec Nicolas Cage dans le rôle de Smolla. On se demande même si AMICUS n’aura pas des allures de LORD OF WAR, et ne sera pas une étude hautement ironique des fondements juridiques des Etats-Unis. En tout cas, la chose est si intrigante qu’elle ne peut que nous réjouir a priori. Le tournage devrait débuter dès le premier trimestre 2013, pour une date de sortie encore inconnue. Ce qui est sûr, c’est que Richard Kelly ne risque pas de conforter son image avec ce projet risqué, marginal et hors normes. Quant à Cage, on admire ces temps-ci ses choix. Entre deux DTV visant à payer ses impôts, il s’est récemment engagé sur JOE de David Gordon Green et I AM WRATH, qui pourrait être dirigé par William Friedkin.


Source : Variety, via The Playlist


 
Pub
Cinemateaser - All is Lost
 
 

Les commentaires sont fermés.