PASSION : Chronique

13-02-2013 - 13:38 - Par

Le remake de CRIME D’AMOUR d’Alain Corneau par Brian De Palma. Sans surprise.

Christine (Rachel McAdams) entretient un lien pervers avec son assistante (Noomi Rapace). Elle la forme aux durs métiers de la publicité mais s’approprie ses meilleures idées, l’apitoie puis l’humilie, l’embrasse puis la déteste. Sa « victime » en prend de la graine et alors qu’elles partagent le même amant, la relation qui unit les deux collaboratrices se fait de plus en plus cruelle. Jusqu’au point de non-retour. Le CRIME D’AMOUR d’Alain Corneau, sorti en 2010 (avec Kristin Scott-Thomas et Ludivine Sagnier), était du pain bénit pour Brian De Palma, à l’origine de ce remake : une brune et une blonde s’affrontent, tout est histoire de faux semblants, de deux personnages opposés se répondant de bien des manières, de doubles et même de jumelles maléfiques. De masques aussi. Des marottes du réalisateur qui font de PASSION un film instantanément identifiable. Et qui devrait donc plaire aux fans du cinéaste. Rajoutez à cela beaucoup de séduction lubrique, autant de répulsion, et quelques brefs moments de saphisme (on oublie deux ou trois plans sur d’impressionnants godemichets), et De Palma peut revendiquer un pur thriller érotique. Il ne déroge pas à son style d’un iota, mais n’est-on pas en droit de s’en lasser ? De grincer des dents en écoutant la bande originale datée et frigide de Pino Donaggio (déjà compositeur de CARRIE ou BODY DOUBLE) ? De plisser les yeux face à la photo de José Luis Alcaine, chef opérateur emprunté à Almodovar pour l’occasion, qui glace l’image ou abuse des zones d’ombres (attention, film noir) ? D’être blasé devant des décadrages artificiels et des contre-plongées abusives histoire d’appuyer toujours plus la tension ? Seuls quelques plans d’un suspense hitchcockien font viscéralement un effet bœuf. Fort d’enjeux psychologiques très complexes (mêlant jalousie, envie, luxure, émancipation sexuelle, frustrations entre autres réjouissances) et d’un mauvais goût que seuls les grands réalisateurs sont capables d’assumer, PASSION s’embarrasse pourtant de multiples allers retours entre fantasmes et réalité et peine à dérouler un récit ténu et donc captivant. Rachel McAdams et Noomi Rapace ont beau y aller d’un talent certain, ça n’empêche pas un certain désintérêt.

De Brian De Palma. Avec Rachel McAdams, Noomi Rapace, Paul Anderson. Allemagne / France. 1h38. Sortie le 13 février

 





 
Pub
Cinemateaser - All is Lost
 
 

Les commentaires sont fermés.