Cannes 2015 : LA LOI DU MARCHÉ / Critique

18-05-2015 - 10:03 - Par

De Stéphane Brizé. Sélection officielle, en compétition.


Pitch : À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?

Thierry, ancien ouvrier quinqua- génaire, cherche un emploi depuis plusieurs mois. Lorsqu’il en trouve enfin un, sa morale va être mise à rude épreuve. Après MADEMOISELLE CHAMBON et QUELQUES HEURES DE PRINTEMPS, Stéphane Brizé retrouve Vincent Lindon et l’entoure cette fois d’acteurs amateurs pour une expérience de cinéma que l’on qualifiera de « dardenienne », à savoir réelle et brute. Brizé lorgne ici clairement vers le documentaire et vise une expérience immersive du spectateur. Attaqué et jugé de toute part (au Pôle Emploi, à la banque, par ses ex collègues, le proviseur de son fils, d’autres chômeurs etc.), Thierry est un homme digne et simple qui n’a pourtant plus le luxe de la colère ou de la révolte – au contraire du personnage similaire campé récemment par Olivier Gourmet dans JAMAIS DE LA VIE. Filmant la quasi totalité de son film en cadres serrés et sans aucune profondeur de champ, Brizé écrase littéralement son personnage à l’image, offrant au public une expérience étouffante et extrêmement malaisante. Impossible de se sortir de cette loi du marché où le kafkaïen se déguise en pragmatisme. Elle est partout, soumet tout le monde, nous dresse les uns contre les autres. La démonstration s’avère parfois maladroite, mais LA LOI DU MARCHÉ a le mérite de porter un regard frontal et contemporain sur notre époque, celle voulant pousser chacun d’entre nous à la résignation.

De Stéphane Brizé. Avec Vincent Lindon, Yves Ory, Karine de Mirbeck. France. 1h33. Sortie le 19 mai 2015




LA LOI DU MARCHÉ – Bande-annonce par diaphana

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.