Champs-Elysées Film Festival : FRANNY

06-06-2015 - 10:54 - Par

D’Andrew Renzi. Avec Richard Gere, Dakota Fanning, Theo James. 1h30

Andrew Renzi est le producteur réputé de AFTERSCHOOL (Antonio Campos, 2008), SYMPATHY FOR DELICIOUS (Mark Ruffalo, 2011), TWO GATES OF SLEEP (Alistair Banks Griffin, 2011). Après avoir réalisé des courts-métrages et un documentaire, il plonge dans le long-métrage de fiction avec FRANNY. Richard Gere y campe un philanthrope sexagénaire, célibataire et riche, qui a, a priori, tout pour être heureux. À moins que… Lorsqu’il jette son dévolu sur un jeune couple (Dakota Fanning et Theo James), il espère vivre le bonheur par procuration. Personnalité intrigante du cinéma indé US, Andrew Renzi a récemment écrit le biopic de Janis Joplin, JANIS, avec Sean Durkin (réalisateur de MARTHA MARCY MAY MARLENE et de la série SOUTHCLIFFE). Un garçon à suivre de près, donc.

4 Questions à Andrew Renzi

Que signifie « Cinéma indépendant » pour vous ?
Le cinéma indépendant, ça veut dire pour moi faire un film sans chercher l’approbation des compagnies qui vont au final le distribuer.

Pensez-vous que c’est une bonne époque pour le cinéma indépendant ?
Le cinéma est devenu un art si démocratique que tout le monde peut désormais faire un film. Le processus créatif est donc très excitant puisqu’il y a de moins en moins de gens qui ont le pouvoir de dire non. Au final, peut-être est-ce aussi imprévisible et effrayant, puisqu’il y a tellement de films faits de nos jours, que leur exploitation semble un peu moins précieuse, un peu plus systématique. L’époque où des films comme ERASERHEAD étaient à l’affiche pendant une année entière semble totalement révolue. Mais l’époque où un gamin de 12 ans réalise un film que des millions de personnes peuvent voir est juste là, ce qui est excitant.

Votre film français préféré ?
BEAU TRAVAIL de Claire Denis. Quand je le regarde, je ressens énormément de choses et après le générique de fin, il me fait beaucoup réfléchir. C’est tout ce que vous devriez exiger d’un film.

Votre film américain préféré ?
FRANGINS MALGRÉ EUX d’Adam Mckay, parce que je peux en citer les répliques, bien plus que pour n’importe quel film. Alors, c’est forcément mon préféré.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.