Cannes 2017 : la sélection officielle révélée

13-04-2017 - 11:11 - Par

Cannes 2017 : la sélection officielle révélée

À un peu plus d’un mois du début des hostilités, le Festival de Cannes a levé le voile sur la sélection officielle de sa 70e édition. Revue de détail.

 

C’est au cinéma UGC Normandie sur les Champs-Élysées que le Délégué général du Festival, Thierry Frémaux, et le Président Pierre Lescure ont donné rendez-vous à la presse internationale pour la révélation de la sélection officielle de la 70e édition. Une révélation qui, comme le veut la tradition, a débuté par quelques mots des deux hommes et par quelques chiffres clés.

Pierre Lescure a débuté en rappelant que le Festival allait se dérouler dans un « contexte historique français et international intéressant », faisant ainsi référence aux élections présidentielles, qui viendront de se dérouler au moment de l’ouverture, et les élections législatives, qui auront lieu quelques semaines après le Festival. Le Président a ensuite assuré que divers événements auront lieu durant cette édition anniversaire et que lesdits événements seront annoncés dans les semaines qui viennent, avant le début des festivités. Thierry Frémaux a assuré que de plus en plus de films sont présentés chaque année, avec pour l’édition 2017, 1930 films visionnés par les équipes du Festival (1869 l’an passé). Dans le lot, neuf premiers films ont été choisis en sélection officielle. Une sélection officielle qui représente 29 pays et qui voit l’émergence de 12 réalisatrices, contre 9 en 2016.

Parmi les événements de cette 70e édition, un film en réalité virtuelle dirigé par Alejandro González Iñárritu et photographié par Emmanuel Lubezki, CARNE Y ARENA. Autre événement : Jane Campion présentera l’intégralité de la seconde saison de sa série TOP OF THE LAKE, signe que le conseil d’administration du Festival a finalement décidé de laisser la place aux séries en sélection… Kristen Stewart viendra sur la Croisette présenter son premier court-métrage de réalisatrice, COME SWIM. Le Festival rendra également hommage à Abbas Kiarostami pour son film posthume, 24 FRAMES. Enfin, gros morceau des événements : la projection de deux épisodes de la saison 3 de TWIN PEAKS, que tout le monde attendait, sans trop y croire.

Commençons par le gros morceau, la compétition. Notons que, pour la première fois, des films exclusifs Netflix seront présentés avec la présence de OKJA de Bong Joon-ho et THE MEYEROWITZ STORIES de Noah Baumbach. Deux grands cinéastes qui feront leurs débuts en compétition – Bong ayant été présent seulement au Certain regard pour MOTHER. Le jury de Pedro Almodovar aura fort à faire puisque la compétition propose une liste a priori assez solide avec des nouveaux venus (les Safdie avec GOOD TIME, Robin Campillo avec 120 BATTEMENTS PAR MINUTE…), des retours (Kornel Mundruczo avec JUPITER’S MOON, Sofia Coppola avec LES PROIES, Lynne Ramsay avec YOU WERE NEVER REALLY HERE, Jacques Doillon avec RODIN, Fatih Akin avec IN THE FADE…) et quelques grands noms habitués de la Croisette (Andreï Zviaguintsev, Sergeï Loznitsa, Michel Hazanavicius, Yorgos Lanthimos ou Todd Haynes).

Du côté des séances de minuit et des films hors compétition, notons la prédominance de l’Asie avec deux films sud-coréens, THE VILLAINESS et THE MERCILESS, et un film japonais, BLADE OF THE IMMORTAL du grand Takashi Miike. Seront également présents PRAYER BEFORE DAWN de Jean-Stéphane Sauvaire, de retour neuf ans après JOHNNY MAD DOG et John Cameron Mitchell avec HOW TO TALK TO GIRLS AT PARTIES. Arnaud Desplechin, quant à lui, sera également hors compétition, mais pour un créneau convoité, celui de l’ouverture avec LES FANTÔMES D’ISMAËL. À un Certain Regard, anti-chambre de la compétition, plusieurs films attisent déjà la curiosité dont WIND RIVER de Taylor Sheridan (scénariste de COMANCHERIA et SICARIO), L’ATELIER de Laurent Cantet, BARBARA de Mathieu Amalric ou AVANT QUE NOUS DISPARISSIONS de Kiyoshi Kurosawa.

 

Événements 70e édition
CARNE Y ARENA de Alejandro González Iñárritu
TOP OF THE LAKE : CHINA GIRL de Jane Campion
COME SWIM de Kristen Stewart
24 FRAMES de Abbas Kiarostami
TWIN PEAKS SAISON 3 de David Lynch et Mark Frost

 

Séances spéciales
AN INCONVENIENT SEQUEL d’Al Gore
12 JOURS de Raymond Depardon
THEY de Anahita Ghazvinizadeh
LA CAMÉRA DE CLAIRE de Hong Sang-soo
PROMISED LAND de Eugene Jarecki
NAPALM de Claude Lanzmann
SEA SORROW de Vanessa Redgrave
DEMONS IN PARADISE de Jude Ratman

 

Séances de minuit
THE VILLAINESS (AK-NYEO) de Jung Byung-gil
THE MERCILESS (BULHANDANG) de Byun Sung-hyun
PRAYER BEFORE DAWN de Jean-Stéphane Sauvaire

 

Hors compétition
LES FANTÔMES D’ISMAËL de Arnaud Desplechin (Ouverture)
BLADE OF THE IMMORTAL de Takashi Miike
HOW TO TALK TO GIRLS AT PARTIES de John Cameron Mitchell
VISAGES, VILLAGES de Agnès Varda et JR

 

Un Certain Regard
BARBARA de Mathieu Amalric
LA FIANCÉE DU DÉSERT (LA NOVIA DEL DESIERTO) de Cecila Atan & Valeria Pivato
TESNOTA de Kantemir Balagov
AALA KAF IFRIT (LA BELLE ET LA MEUTE) de Kaouther Ben Hania
L’ATELIER de Laurent Cantet
FORTUNATA de Sergio Castellitto
LAS HIJAS DE ABRIL de Michel Franco
WESTERN de Valeska Grisebach
POSOKI (DIRECTIONS) de Stephan Komandarev
OUT de Gyorgy Kristof
AVANT QUE NOUS DISPARISSIONS de Kiyoshi Kurosawa
EN ATTENDANT LES HIRONDELLES de Karim Moussaoui
LERD de Mohammad Rasoulof
JEUNE FEMME de Léonor Serraille
WIND RIVER de Taylor Sheridan
APRÈS LA GUERRE de Annarita Zambrano

 

Compétition
LOVELESS de Andreï Zvyaguintsev
GOOD TIME de Benny & Josh Safdie
YOU WERE NEVER REALLY HERE de Lynne Ramsay
L’AMANT DOUBLE de François Ozon
JUPITER’S MOON de Kornél Mundruczo
A GENTLE CREATURE de Sergeï Loznitsa
THE KILLING OF A SACRED DEER de Yorgos Lanthimos
HIKARI (RADIANCE) de Naomi Kawase
THE DAY AFTER (GEU-HU) de Hong Sang-soo
LE REDOUTABLE de Michel Hazanavicius
WONDERSTRUCK de Todd Haynes
HAPPY END de Michael Haneke
RODIN de Jacques Doillon
LES PROIES de Sofia Coppola
120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo
OKJA de Bong Joon-ho
IN THE FADE (AUS DEM NICHTS) de Fatih Akin
THE MEYEROWITZ STORIES de Noah Baumbach

 

 

 

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.