Cannes 2018 : NOS BATAILLES / Critique

13-05-2018 - 11:37 - Par

Cannes 2018 : NOS BATAILLES

De Guillaume Senez. Semaine de la Critique, Séances spéciales.

 

Synopsis officiel : Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

 

Il aurait pu être une vision mesurée du EN GUERRE de Stéphane Brizé ou une version alternative de L’ÉCONOMIE DU COUPLE de Joachim Lafosse, mais NOS BATAILLES fait plutôt cohabiter la lutte syndicale et le combat familial. Quelle chienne de vie pour Olivier. Chef de service en entrepôt, il défend les droits des employés. Un sacerdoce qui l’accapare parfois loin de sa famille, qui semble pourtant heureuse. Mais le jour où sa femme le quitte sans un mot, presque en secret, le laissant seul s’occuper de ses deux enfants et de toutes les affaires courantes, il doit se rendre à l’évidence : il y a des choses qu’on ne voit pas venir alors qu’on aurait pu. C’est un collègue menacé d’être licencié qui se suicide ou une épouse qui n’a jamais pu parler de sa dépression. À être là pour tout le monde, est-il encore là pour personne ? Le réalisateur Guillaume Senez va suivre son personnage, déchiré entre la réflexion, l’action et la réaction, au jour le jour, endosser le rôle du supérieur, du syndicaliste, du père et du mari plaqué. Et le temps de quelques scènes fulgurantes de vérité et d’émotion, celui du fils et du frère en galère. Entre Dominique Valadié et Romain Duris, duo mère/fils exceptionnel, c’est du pur cinéma qui fuse dans les regards, les reproches et les souvenirs du père. Entre lui et Laetitia Dosch, couple frère/sœur fracassant, il y a de la lumière et une symbiose qu’aucun acteur ne saurait feindre. On est dans du cinéma qui ne fait pas semblant, qui recrée le réel par amour des gens, qui leur offre un écrin où toute l’humanité peut s’exprimer. Sans effets de manche à la caméra mais avec une mise en scène judicieuse, Guillaume Senez rejoue un drame conjugal qui n’a pas eu la chance, le temps, ni le droit d’exister. Et offre à Romain Duris un rôle d’abord en force puis tout en finesse, bouleversant, tiraillé entre la haine, la peine, l’humiliation, la castration. Dépendant des femmes de sa vie, moins une, quel homme est-il vraiment ? Tout devient douleur et tendresse quand il essaie de réapprivoiser sa vie de père et quand, avec ses deux enfants, ils doivent réinventer les gestes de maman, reprendre le quotidien où elle l’a laissé. Tragédie contemporaine, NOS BATAILLES orchestre, avec une grande intelligence des liens familiaux, parentaux et amicaux, le sempiternel affrontement entre soi et les autres dont il ne sort aucun autre vainqueur que l’amour.

De Guillaume Senez. Avec Romain Duris, Laure Calamy, Laetitia Dosch. Belgique/France. 1h38. Sortie le 10 octobre

 

 

1-Nos-Batailles

Picture 1 of 2

 

 

 

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.