Cannes 2019 : MATTHIAS & MAXIME / Critique

23-05-2019 - 11:56 - Par

Cannes 2019 : MATTHIAS & MAXIME

De Xavier Dolan. Sélection officielle, Compétition.

 

Synopsis officiel : Deux amis d’enfance s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l’équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences.

 

Cinéaste d’ordinaire tonitruant, Xavier Dolan fait avec MATTHIAS & MAXIME le pari de la délicatesse. Film de chambre, film de potes, ce nouveau mélodrame a pourtant en son sein les ardeurs folles de ses précédentes œuvres. Dolan raconte ici, ni plus ni moins, que le désir fou d’envoyer tout en l’air qui étreint deux amis juste après un vrai / faux baiser. Mais là où d’ordinaire le film aurait épousé de manière opératique et grandiloquente les élans du cœur et de l’âme de ses héros, ici le film décompose et réduit la tornade à une interrogation : est-ce qu’on a le droit de tout envoyer en l’air ? Dolan filme le sur-moi d’une génération, la sienne, tiraillée entre des modèles anciens et des désirs nouveaux. À travers le trouble de Matthias pour Maxime, le film regarde son époque, regarde ses contemporains avec un mélange d’inquiétude et de tendresse.

Prisonniers de leurs vies, prisonniers des schémas que la société leur a inculqués (le film s’ouvre notamment sur un panneau publicitaire où trône une famille parfaite), les deux garçons ont pourtant bien conscience que quelque chose ne fonctionne pas. Leur aurait-on menti ? D’un côté, les aînés – défaillants, envahissants, ricanant – de l’autre une nouvelle génération – libres, ironiques, trop sur d’elle – et au milieu, eux. Debout mais pourquoi ? C’est ce sentiment d’entre deux, de flottement que saisit avec précision un film qui regarde ses deux héros vaciller. Dans des cadres serrés, il montre la bande d’amis comme un refuge, une famille de substitution mais aussi une menace, un étau qui pourraient bien n’être qu’une illusion. Si le film surchauffe à l’énergie des dialogues, vannes et autre private jokes entre cette bande, c’est pour mieux créer ensuite le silence entre Matthias et Maxime. Dolan isole deux personnages et suspend le temps. Le monde s’agite autour mais il devient comme un bruit, lointain. On a presque, comme eux, le désir de s’échapper, tout recommencer.
Car, derrière ce baiser anodin, c’est la possibilité d’une autre vie, d’autre choses qui étreint les deux personnages. Intelligemment, Dolan les sépare très vite à l’écran et laisse planer le doute. On les suit fébriles, vacillant avec l’idée superbe de ce désir comme fantôme. Si Dolan ne bascule pas dans son flamboiement mélodramatique habituel, c’est qu’il filme l’avant. La fraction de seconde suspendu où tout est possible, le pas hésitant et décisif qui peut tout envoyer en l’air. Plus qu’un film d’amour, MATTHIAS & MAXIME est un film qui se demande si l’autre peut nous sauver. Frère, ami ou amant, peu importe. C’est la possibilité que l’autre soit là comme un refuge, une bouée pour tenir malgré tout, qui donne l’élan.

Les amateurs des envolées lyriques de Dolan seront donc peut-être un peu frustrés, déçus. Il ne leur offre que les miettes du grand mélo attendu. Pourtant, cette délicatesse est passionnante, remuante parce qu’elle fait effet à retardement et repositionne le mélodrame à l’aune de nos vies quotidiennes. La douceur avec laquelle il regarde ses personnages, la tendresse avec laquelle il accompagne leurs doutes frappe petit à petit. Au lieu de nous renverser par des histoires de cinéma plus grandes que tout, ici Dolan cherche la proximité, l’émotion miroir qui fait de nous des Matthias et des Maxime. Le film est comme une ballade, émouvante, maîtrisée. Nous sommes ici dans l’anti-chambre de son cinéma, juste avant le déluge. On regarde avec ces personnages le ciel en se demandant si l’orage attendu les noiera où les lavera de tout. Le dernier plan, suspendu, donne une magnifique réponse qui tient en un regard.

De Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas, Anne Dorval. Canada. 1h59. Prochainement

 

 

1MATTHIASETMAXIME

Picture 1 of 1

 

 

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.