Annecy 2019 : L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA / Critique

12-06-2019 - 21:24 - Par

Annecy 2019 : L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA / Critique

À la limite de l’abstraction, le film d’Anca Damian nous emmène dans la mémoire d’un chien et questionne notre rapport à l’attachement. Bouleversant. 

 

Contrairement à ce que pouvait impliquer la jurisprudence HATCHI, les souvenirs d’un chien ne sont pas forcément en noir et blanc. Ils peuvent être de mille couleurs. De mille formes. De mille tailles. Comme dans L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA. Avec son sixième film, Anca Damian retrace la vie d’une petite chienne au moment où celle-ci est en train de la perdre, sa vie. Car après tout, lorsque l’on meurt, ne voit-on pas son existence défiler? Sur un ton aussi doux qu’une comptine, la réalisatrice roumaine use et abuse avec justesse de toutes ses palettes – 2D, 3D, cut-out – pour raconter les différentes étapes de cette vie de chien, de la séparation d’avec la mère aux nombreux propriétaires successifs. Et toujours du point de vue de Marona, qui s’est aussi appelée Neuf, Ana ou Sara, que l’on suit grâce à une voix-off. Accessible aux plus petits grâce à ses dessins ultra géométriques, dynamiques et rigolos et son air léger malgré des thèmes parfois difficiles comme le deuil ou l’abandon, MARONA prend une autre dimension pour les plus grands. En suivant cette petite bête, successivement aimée puis rejetée, prête à s’enfuir quand elle sent le vent tourner, le film touche une corde sensible : celle du cœur. Comment celui-ci peut-il se remettre à aimer ? Est-il possible de l’user ? Peut-on à nouveau accorder sa confiance ? À quel moment doit-on accepter que c’est la fin ? Alors qu’il frôle l’abstraction à tout moment, donnant la part belle au ressenti au détriment du réel, L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA fait mouche grâce à un récit limpide et une folie formelle agile et à propos. Ne retenez pas cette larme. 

D’Anca Damian. Animation. Roumanie / France. 1h32. Sortie le 8 janvier 2020

4Etoiles

 

 

2-Marona

Picture 5 of 5

 

 

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.