ABRAHAM LINCOLN – VAMPIRE HUNTER : cinq nouvelles photos

07-02-2012 - 17:04 - Par

Vous vouliez de la hache ? Vous avez de la hache.


Réalisée par Timur Bekmambetov, produite par Tim Burton, cette adaptation du roman « Abraham Lincoln – Vampire Hunter » de Seth Grahame Smith se dévoile peu à peu. Voire très doucement. Et souvent, image par image, notamment via EW. Ou en posters. Tout ce qui est paru nous intrigue et on a très hâte de découvrir cette relecture sanguinolente de la vie du 16e président des USA, le 11 juillet prochain au cinéma.

Vous voulez le résumé du bouquin pour être plus clair ? En France, il est paru chez Eclipse, sous le titre « Abraham Lincoln – Chasseur de vampires » :

Indiana, 1818.
Dans un chalet, Abraham Lincoln, neuf ans, était agenouillé au chevet de sa mère.
– Mon tout petit… soupira-t-elle avant de rendre l’âme.
Ce n’est que plus tard qu’Abraham, endeuillé, apprendra que le mal funeste ayant emporté sa mère était l’œuvre d’un vampire…
Dès lors, il jura de consacrer sa vie à poursuivre un seul et unique objectif : exterminer tous les vampires. Grâce à sa stature légendaire, à sa force et à sa maîtrise de la hache, le jeune Lincoln s’engage sur le chemin de la vengeance, qui le mènera jusqu’à la Maison Blanche.
Si Abraham Lincoln est mondialement connu pour avoir sauvé l’Union et libéré des millions d’esclaves, sa lutte sans merci contre les morts-vivants est demeurée secrète pendant presque deux cents ans, jusqu’à ce que Seth Grahame Smith ne tombe sur ‘Le Journal Secret d’Abraham Lincoln’.
À l’aide de ce journal, Seth reconstitue la ‘véritable’ histoire du plus grand président américain dans un style biographique digne d’un David McCullough. Pour la première fois, il révèle la vérité cachée derrière la Guerre de Sécession, ainsi que le rôle des vampires dans l’édification, l’essor et la quasi-chute des Etats-Unis d’Amérique.

Au casting de ABRAHAM LINCOLN – VAMPIRE HUNTER, on retrouve Benjamin Walker, Rufus Sewell, Alan Tudyk, Mary Elizabeth Winstead, Anthony Mackie ou encore Dominic Cooper.

Pub
 
 

Les commentaires sont fermés.