Rumeurs : Edward Norton, Gael García Bernal, Rebecca Hall et Sean Penn dans ROBOCOP ?

14-04-2012 - 09:07 - Par

Cela nous paraît un poil trop beau pour être vrai, donc voici une info à prendre au conditionnel.


Le site tracking-board.com (via /Film), à qui il est arrivé de révéler quelques scoops par le passé, affirme aujourd’hui que trois acteurs de la A-list lorgneraient sur le reboot de ROBOCOP par Sony, prochainement réalisé par José Padilha. Et que Sony lorgnerait, elle aussi, sur une star en échange. Et il y aurait de la place pour tout le monde : comme c’est pratique.

D’abord, rappelons que c’est Joel Kinnaman qui a raflé le rôle d’Alex Murphy, flic mort en service, ressuscité en super-flic robotique nommé Robocop, dans un Detroit futuriste et gangréné par une violence paroxystique. Un personnage qui, dans le film original réalisé par Paul Verhoeven en 1987, était endossé par Peter Weller. Joel Kinnaman peu bankable (même si vraiment doué), Sony chercherait à l’entourer d’un casting de luxe, pour des personnages secondaires forts.

Voilà ce que révèle tracking-board : Edward Norton aurait le rôle de Norton (on sait, c’est étrange) dans le collimateur. Norton (le personnage) serait le mastermind génial derrière la transformation d’Alex Murphy en Robocop. L’équivalent moderne de Bob Morton (incarné par Miguel Ferrer) qui avait travaillé au programme de cyborg-isation de la police pour le compte de Omni Consumer Products dans l’original. Si l’on ne se trompe pas. Mais il faut prendre avec distance les potentielles ressemblances entre le film de 87 et le reboot, aucune information sur le scénario du nouveau film de Sony n’ayant filtré.

D’ailleurs exit le personnage de l’agent Anne Lewis (Nancy Allen). Dans cette nouvelle mouture, Alex Murphy aurait un homme pour partenaire, un certain Jack Lewis par lequel Gael García Bernal serait très intéressé. Le personnage entretiendrait une liaison avec l’ex-femme d’Alex Murphy, Clara, un rôle sur lequel Rebecca Hall aurait des vues.

Dernier point, Sony voudrait embaucher Sean Penn pour incarner Novack, un reporter politiquement orienté très à droite. Drôle de choix, lorsqu’on connaît les convictions humanistes de l’acteur et que l’on se souvient de son portrait d’Harvey Milk, militant de gauche, dans MILK. En aucun cas, le fait que la major soit intéressée par la star pour le film n’implique la réciproque. D’ailleurs, on met un point d’honneur à prendre ces rumeurs de casting avec des pincettes, puisque le site tracking-board.com n’explique pas d’où lui viennent ses informations…


 
Pub

Cinemateaser sur iPad
 
 

Les commentaires sont fermés.